Montréal Webinaire - Si Vous étiez Connecté . . . Lean Sigma Coaching 1456

Montréal Webinaire - Si Vous étiez Connecté . . . Lean Sigma Coaching

Published
Par Veronica Marquez, M.Sc., CSSBB, membre senior de l'ASQ, et vice-présidente de l'ASQ Montréal

Le 28 octobre, la section montréalaise s'est retrouvée autour de son écran d'ordinateur pour écouter un exposé sur le point de vue de Diego Lythgoe sur son parcours de coach.

Diego a commencé par présenter la "définition du coaching", selon la Fédération internationale des entraîneurs (ICF) : "s'associer avec des clients dans un processus de réflexion et de création qui les inspire pour maximiser leur potentiel personnel et professionnel". Il est important de réaliser que le coaching n'est pas un enseignement et n'est pas un mentorat. Il s'agit d'une exploration fondée sur la curiosité et le fait de ne pas connaître les réponses. Pour ceux qui pratiquent les projets Lean Six Sigma, cela peut sembler quelque peu familier.

D'après ce que j'ai compris de la présentation, le modèle de compétence du coaching repose sur quatre sections principales. Je l'ai représenté dans le tableau suivant.

6f409cf1bb9757d27bcd44fd8c69de9b-huge-haD'après ce que j'ai compris de la présentation, le modèle de compétence du coaching repose sur 4 sections principales. Je l'ai représenté dans le tableau suivant.

Le coach est là pour aider le client, pas pour résoudre le problème. La conversation doit donc se concentrer sur la façon dont le client voit et comprend le problème. Il s'agit de voir le problème du point de vue du client et de sa compréhension de celui-ci. Comme le coach est là pour que la "croissance" du client soit optimale, l'accent doit être mis sur le client et non sur le problème à résoudre.

Lorsque l'on examine les résultats du coaching spécifiquement pour le parcours de développement d'un praticien de la LSS, on peut voir deux axes distincts. Premièrement, des objectifs individuels aux objectifs collectifs. Deuxièmement, du comportement aux résultats. Cette matrice 2 par 2 nous permet de tracer les différents résultats du coaching sur lesquels on peut travailler en fonction de l'expérience de la LSS et des objectifs de développement. Comme Diego s'est penché sur le coaching dans les équipes de la LSS, la dynamique d'équipe devient un élément important à prendre en compte. Par conséquent, il recherche des objectifs et des buts communs, des communications structurées, des responsabilités et des obligations de rendre compte réparties, un niveau d'interdépendance, une volonté de placer l'objectif collectif au-dessus de leurs propres priorités, des limites claires et un fonctionnement dans un contexte de système social. Le coach de l'équipe LSS doit être capable de comprendre l'environnement dans lequel l'équipe évolue ; de comprendre les phases de développement de l'équipe ; de comprendre le pouvoir et la politique ; de relier le coaching au changement et au développement organisationnel ; et enfin, de considérer le coaching comme un processus de développement du leadership.

Il est intéressant de noter que Diego a présenté le système de coaching comme faisant partie d'une écologie sociale, c'est-à-dire l'environnement de l'organisation. Cela signifie que le coach interagit au sein d'un système établi entre l'équipe du client et la direction, et que ces deux éléments font partie de l'organisation dans son ensemble. La relation du coach avec l'équipe cliente et la direction exige un niveau de confiance important qui ne peut être rompu. Par conséquent, une situation dans laquelle le coach rend également compte directement à la direction peut créer un malaise et une gêne. Des directives et une méthodologie claires semblent être essentielles pour que le cycle de coaching soit couronné de succès dans un tel environnement.
026304704c7076782a61641d041095de-huge-ha
Enfin, en tant que praticiens de la LSS, nous connaissons l'approche DMAIC. Diego l'a poussée plus loin et y a appliqué le coaching en présentant un nouveau cadre qui guide le coach dans l'utilisation des principes DMAIC lors du coaching. Les éléments clés de ce cadre sont que toutes les étapes sont conduites avec des questions ouvertes car le coach veut éclairer la réflexion du client.

Diego a terminé la présentation par quelques uns de ses moments "a-ha" personnels dans son parcours de coaching. Sa passion pour le coaching et pour la LSS est évidente tout au long de son exposé. J'espère sincèrement que vous pourrez le rencontrer un jour et avoir une conversation avec lui sur le coaching. Cela vous encouragera à en apprendre davantage à ce sujet.

Merci Diego !
News Section de Montréal 11/15/2020

Share: